Selon l’enquête mondiale d’Alltech sur l’alimentation animale de 2019, la production aurait augmenté de 3% à 1,103 milliard de tonnes métriques.

La 8e enquête annuelle présente des données provenant de 144 pays et de 30 000 usines d’aliments pour animaux. L’industrie de l’alimentation animale a connu une croissance de 14,6 % au cours des cinq dernières années, soit une moyenne de 2,76 % par an. Avec l’accroissement démographique vient l’accroissement de la classe moyenne, ce qui se traduit par une hausse de la consommation mondiale de protéines.

Voici les faits les plus intéressants de l’enquête mondiales d’Alltech :

  • Les 8 premiers pays produisent 55% de l’offre mondiale d’aliments pour animaux.
  • Le Vietnam a enregistré une croissance de près de 1 million de tonnes métriques d’aliments pour l’aquaculture, ce qui a contribué à une croissance d’environ 6% de ce secteur en Asie-Pacifique en 2018.
  • Le Maroc a connu la plus forte croissance de tous les pays d’Afrique avec l’incorporation de deux nouvelles usines d’alimentation et à l’extension d’une usine existante à la fin de l’année dernière.
  • Bien que n’étant généralement pas connue pour sa production de porc, l’Inde a fait un bond en avant dans la production d’aliments pour porcs en 2018. Pourquoi ? L’industrie a tendance à se tourner vers une agriculture plus organisée dans des régions telles que le Kerala et le Punjab, de nouvelles usines d’aliments contribuant à cette croissance.
  • Où est le boeuf ? La production d’aliments pour le boeuf a stagné cette année. De plus, la troisième région productrice en importance, l’Asie-Pacifique, a suffisamment chuté pour permettre à l’Amérique latine de prendre le bronze.
  • La production d’alimens pour animaux de l’Asie du Sud-Est représente plus de 20% de la production de la région Asie-Pacifique. Seuls l’Indonésie, le Vietnam, les Philippines et la Thaïlande produisent 93% de l’alimentation animale de l’Asie du Sud-Est.
  • Présentant une croissance de 7% l’année dernière et de 13% cette année, l’Inde augmente clairement sa production d’alimentation animale à un rythme rapide, pas seulement pour une, mais pour toutes les espèces ! De l’alimentation pour l’acquaculture aux céréales pour chèvre, la production indienne d’aliments pour animaux a augmenté dans les 13 catégories évaluées.
  • Les pays de l’Union européenne (UE) contribuent à plus de 50% de la production de toutes les principales espèces d’aliments pour animaux en Europe à l’exception des aliments pour l’aquaculture.
  • La Norvège est le plus grand producteur d’aliments pour l’aquaculture de l’Europe, contribuant pour 45% à la production totale d’aliments pour l’aquaculture de la région.
  • La production d’aliments pour des poules pondeuses a augmenté de 4% dans le monde, indiquant un besoin croissant et un intérêt continu pour cette source efficace de protéines.
  • Après des années de lutte contre la peste porcine africaine, l’Estonie est de retour dans le jeu : la production d’aliments pour porcs a été multipliée par trois par rapport à l’année dernière.
  • Quatre-vingt pour cent de la production européenne d’aliments pour dindes est réalisée dans l’UE.
  • L’augmentation des coûts du maïs et du soja a entraîné une baisse de 2% de la production brésilienne d’aliments pour poulets de chair, réduisant ainsi le total de la région et faisant de l’Amérique latine la seule région à enregistrer une baisse dans la production des aliments pour poulets de chair en 2018.
  • Les produits laitiers ont montré une croissance dans toutes les régions, ce qui indique le grand intérêt pour cette source de protéines.
  • La production d’aliments pour animaux en Afrique a connu la plus forte croissance de toutes les régions avec 5%. La population de cette région, qui devrait croître le plus rapidement, comment sera-t-elle exploitée à l’avenir ? Adoptera-t-il l’agriculture conventionnelle ou d’autres techniques de production telles que l’agriculture 4.0 ?
  • L’alimentation pour dinde a connu un grand essor en Espagne avec 300 000 tonnes supplémentaires d’aliments estimées pour 2018.
  • Le principal producteur d’aliments pour animaux de compagnie est remis en question : l’Europe n’est pas le principal producteur comme nous le pensions à l’origine ! L’Amérique du Nord arrive en tête avec environ 200000 tonnes d’aliments, ce qui en fait une course très serrée. Avec un intérêt renouvelé pour le secteur des aliments pour animaux de compagnie plus axé sur la valeur que sur le volume, qui dirigera en 2019 et dans les années à venir ?
  • Les protéines d’insectes se dirigent vers la production d’aliments pour l’aquaculture. Il est possible qu’Alltech inclue cette nouvelle source d’alimentation alternative dans les enquêtes futures.
  • La région Amérique du Nord poursuit sa croissance régulière de 2%; les plus gros contributeurs à cette augmentation ont été 3% pour le bœuf et le poulet de chair.

Pour avoir accès à plus de données et d’informations de l’enquête mondiale d’Alltech sur l’alimentation animale de 2019, y compris le livret de résultats, une carte mondiale interactive et une présentation vidéo préenregistrée des résultats, visitez le site : https://www.alltech.com/feed-survey

Besoin d'un renseignement?

Demande de devis sans engagement
Subscribe To Our Newsletter

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

Marketing Permissions

You have Successfully Subscribed!

Share This